Merci à tous ! Rejoignez-nous désormais sur « Révèle ton potentiel pour ton succès »

5

merci-retrouvez-moi-sur-reveletonpotentielpourtonsucces

Merci à tous, merci à chacun en particulier pour ces merveilleux échanges que nous avons eus à travers ce blog et même pour ces liens d’amitiés sincères qui ont été tissés par ce médium. Cela m’a enrichie, et je vous remercie.

Désormais, mes publications, nos publications ne se feront plus que sur le site « Révèle ton potentiel pour ton succès« . Nos publications ? Oui, car nous formons une équipe de rédacteurs (Trois pour le moment) qui publiera des articles, apportera régulièrement des conseils, des informations, des clefs, des appuis, des techniques, des méthodes et des témoignages par le biais des différentes rubriques du site. Nos expériences et expertises, nous les mettrons à votre disposition pour vous faire gagner du temps et vous accompagner sur le chemin, à la rencontre de la personne que vous êtes vraiment et qui désormais, balayera les doutes et n’aura plus peur d’être, puis d’agir et sera par conséquent, en capacité d’avoir le succès qu’elle mérite.  Révèle ton potentiel pour ton succès !

j’ai à coeur de créer une communauté de personnes talentueuses, libérées, épanouies, vivant de leurs passions, solidaires et soucieuses du bien-être de chacun. Mon idée et mon souhait sont d’amener l’autre à se libérer, à développer son potentiel, à dépasser ses blocages, pour s’offrir la possibilité de se rapprocher de sa véritable authenticité et vivre une vie harmonieuse, à la hauteur de son potentiel.

J’aimerais donc toucher de plus en plus de personnes et réunir celles qui aimeraient se rallier autour de notre projet, le soutenir. Il est vrai que pour le moment, le site a très peu d’articles… mais il va s’étoffer rapidement au fur et à mesure de nos productions à tous trois et de la vôtre peut-être. Oui, peut-être de la vôtre, car si vous ressentez de l’affinité avec notre vision, notre projet, n’hésitez pas à nous proposer votre collaboration ici : contact

C’est donc avec beaucoup de reconnaissance et de gratitude pour tous ces moments ensemble que je vous invite chaleureusement à nous rejoindre sur « Révèle ton potentiel pour ton succès » et à vous inscrire au site ici : inscription, et non pas par le biais du bouton d’inscription WordPress, qui ne vous ne vous permettra pas d’avoir accès à la lettre d’information, ni aux bonus offerts.

Chaleureusement,

ma-signature

Saint-Sylvestre – 31 décembre 2015

2

C’est le dernier jour de l’année et j’ai envie de partager la méditation du jour. Eileen CADDY, m’a accompagnée durant ces 365 jours et ô combien ces mots furent éclairants et d’un grand secours !

Bon réveillon, bon passage de 2015 à 2016, dans la Paix et l’Harmonie.

sligne.1355

Une fois que tu as fait un pas en avant dans la foi, ne regarde jamais en arrière ni ne commence à regretter ce que tu as laissé derrière toi.

Compte simplement sur le plus merveilleux des avenirs et visualise-le.

Laisse tout l’ancien derrière toi; il est terminé. Sois reconnaissant des leçons que tu as apprises et des expériences que tu as eues, qui t’ont toutes aidé à grandir et t’ont donné une plus grande compréhension, mais n’essaie jamais de t’y accrocher.

Ce qui t’attend est bien, bien plus merveilleux que ce que tu as laissé derrière toi. Si tu as placé ta vie sous Ma « guidance » et Ma conduite directes, comment quoi que ce soit pourrait-il mal se passer ?

C’est lorsque tu as fait un pas en avant et que tu te demandes si tu as bien fait, que tu permets aux doutes et aux peurs d’entrer, que les choses commencent à t’envahir et que tu te trouves courbé sous le poids de ta décision. Par conséquent lâche prise, libère le passé et avance, le cœur empli d’amour et de gratitude.

fotolia_73237536

Le pardon libère t-il ?

8

Man with Note Pad and Forgive Concept

L’on entend souvent dire que le pardon libère. Mais libère t-il vraiment ? N’est-ce pas aussi ce qui nous permet d’aller de l’avant ? Lorsque les « mesquineries » de l’autre ne nous atteignent plus, lorsque l’on est devenu suffisamment fort pour lui laisser la responsabilité de ses actes, et ainsi, être capable de l’accepter tel qu’il est, nous accédons alors à une puissance immense et à une grande liberté.

Notre indifférence à ses assauts répétés peut alors être interprétée comme un signe de faiblesse et il parvient même à se persuader que notre attitude est la conséquence de notre manque de clairvoyance au regard de ses agissements. Ainsi, après un temps d’observation, il se remet à agir comme il l’a toujours fait. Mais peu importe, puisque notre détachement et notre sérénité nous immunisent contre ses éventuelles blessures.

Mais si j’écris sur le pardon et surtout sur la libération, je songe aussi à la faute. Celle qui du point de vue de chacun des protagonistes est à l’origine de la fâcheuse situation. Et dans ce cas, la pensée d’Eileen CADDY exprime très clairement le fait que ni l’un, ni l’autre, ne devrait fuir sa part de responsabilité :

Y a-t-il des personnes que tu te sens incapable d’aimer ? D’abord cesse de les détester. Cesse de les critiquer et d’être intolérant envers elles. Cela peut être ton premier pas dans la bonne direction. Puis, progressivement, prends du temps pour les connaître, pour découvrir comment elle fonctionnent, et pour trouver ce qui, en toi, a créé cette séparation entre elles et toi. Regarde en toi-même et mets à jour ce qui a mal tourné entre vous, et jamais, à aucun moment ne jette le blâme sur qui que ce soit d’autre que sur toi-même. Quand tu peux te mettre en face de toi-même et de tes manquements, tu es sur le bon chemin et tu pourras trouver la solution parfaite à tes problèmes. Avant de t’en être aperçu, ton attitude et ta relation entières envers chaque âme auront changé.

Tu peux toujours faire quelque chose tout de suite, alors pourquoi ne pas le faire, au lieu d’attendre que quelqu’un d’autre fasse le premier pas ?

ma-signature

Lâcher prise.

15

 

spa concept of pink hibiscus flower on green leaf, zen basalt st

Lâcher prise

Ce n’est plus s’agripper au passé,
Mais s’ouvrir à l’instant présent.
Ce n’est ni craindre, ni espérer en l’avenir,
Mais construire celui-ci au présent.

Lâcher prise c’est dénouer le fil de la peur,
C’est dénouer le fil de toutes les peurs.
C’est accepter de faire confiance,
Faire confiance à la vie
Et se faire confiance.

Lâcher prise, c’est apprendre à agir
Et non à réagir.
C’est apprendre à aimer
Sans rien attendre
Et s’ouvrir à ce qu’il y a de meilleur en l’autre.

C’est savoir accepter que l’autre soit différent
Et l’aimer tel qu’il est.

Lâcher prise, c’est apprendre à pardonner
Et à se pardonner.
C’est aller au delà des apparences
Et s’ouvrir à ce qu’il y a de meilleur en soi-même.

Lâcher prise c’est naître et renaître à chaque inspiration,
C’est apprivoiser le détachement à chaque expiration.
C’est porter un regard sans cesse renouvelé
Sur tout ce qui nous entoure.

Lâcher prise c’est savoir écouter sans se croire obligé
De conseiller ou de diriger.
C’est respecter l’autre et se respecter.

Lâcher prise c’est savoir se taire
Pour vivre le silence.
C’est apprivoiser le silence,
Pour que naisse la paix.

Trouvé sur le site : T L Consult – réalisation de soi & booster de performance

S’ouvrir aux possibilités.

10

Extrait du livre de Christine Lewicki, Wake up !

“Christine Lewicki, est une coach en entreprise certifiée, auteur du Bestseller “J’Arrête de Râler!” publié en plusieurs langues, Conférencière et Facilitatrice de Groupe MasterMind en France et aux Etats-Unis. La passion de Christine est d’aider les gens ordinaires à puiser dans leur zone de génie  pour se créer des vies {extra}ordinaires, une action imparfaite à la fois.  Tous les mois, elle publie un E-zine et partage avec ses lecteurs, ses meilleurs conseils, outils et source d’inspiration. Pour vous abonner, visitez le site ChristineLewicki.com.

Le « possible » existe quand on fait le vide de nos limites et de nos a priori. C’est un peu comme si vous enleviez tous les meubles dans votre salon. Une fois que la pièce est vide, tout devient possible. Vous pouvez désormais transformer votre salon en chambre, en salle de danse, en patinoire, en atelier de peinture. La limite de ce que vous pouvez faire de cette pièce est dans votre imagination. Dans la vie, c’est pareil, on peut faire le vide et accéder à l’infini des « possibles ».

[…]

Témoignage de Christine :

Je m’étais inscrite à un séminaire de coaching pour entrepreneurs afin de développer mon activité professionnelle. lors de ces trois jours de séminaire, nous avons eu la chance de suivre un atelier avec Tim Kelly, intervenant brillant qui aide les stagiaires à trouver leur vocation.  Il est l’auteur du livre True purpose : 12 stratégies for discovering the difference you are meant to make […]

[…] Á cette époque, je venais de passer quatre années de galère à développer mon cabinet de coaching. O Coaching Inc., aux Etats-Unis. J’avais passé un temps fou à bâtir mon nouveau site Internet, à rédiger mes articles sur mon blog et à structurer mon offre et mes programmes ( tout en anglais ). J’avais essayé, raté, recommencé, douté. Je m’étais longtemps comparée aux autres ( et sentie moins bien qu’eux ). Pendant longtemps, je m’étais sentie petite, nulle et insignifiante. J’avais passé plusieurs années à tourner en rond, mais à la date de ce séminaire, cela faisait environ dix-huit mois que mon cabinet de coaching prenait enfin forme, que je développais une réelle clientèle et que je  générais enfin des revenus décents.

J’accompagnais ( et je le fais toujours ) des experts à s’affirmer à travers toute une série de programmes individuels et de groupes. Ma clientèle était locale et je commençais à être connue sur le marché californien.  Mon mari travaillait aussi d’arrache-pied pour développer son activité aux États-Unis et, après plusieurs années de galères, nous étions enfin en train de récolter les fruits de notre travail. Nous commencions tout juste à sortir la tête de l’eau. Tout commençait à rouler et je m’étais inscrite à ce séminaire pour aller plus loin et pousser le développement de mon activité.

Ce jour là, je me retrouvais donc seule sur ma chaise au milieu d’une salle de cent cinquante personnes. Tim nous demandait de suivre les étapes d’un exercice pour nous aider à connecter notre entreprise avec notre vocation ( purpose en anglais ). Je trouvais l’idée de donner plus de sens et de profondeur à mon business très intéressante, alors je notais mes réponses aux questions de Tim Kelly au fur et à mesure dans mon carnet. Alors que l’exercice avançait, j’ai commencé à sentir une grosse boule dans mon ventre. Au fur et à mesure de ses questions, je me retrouvais à écrire des choses sur mon carnet qui n’allaient pas du tout dans le sens que j’avais prévu et qui, même, chamboulaient tous mes plans. Toutes mes réponses semblaient m’indiquer que ma vocation était de travailler avec la France. A priori l’idée n’était pas forcément mauvaise mais, moi, cela ne me convenait pas du tout. J’avais passé tellement de temps à développer mon activité aux États-Unis, je commençais tout juste à en profiter, je me versais enfin un salaire. J’avais passé tellement de temps à tourner en rond, il n’était pas question que je recommence tout. Personne ne me connaissait en France, je n’avais pas de site Internet français, je n’avais rien à proposer aux Français. Il faudrait tout recommencer à zéro, il n’en était pas question.

Alors que l’exercice continuait, je me retrouvais à résister et j’essayais d’orienter mes réponses pour qu’elles prennent le sens que je voulais. Le sens qui me semblait être le bon sens pour moi et ma famille. Et pourtant, alors que je résistais, je commençais à comprendre que si je voulais faire cet exercice jusqu’au bout, je devais baisser ma garde et laisser tomber mes barrières. Je devais en profiter pour oser explorer ce qui était en moi et qui demandait à être révélé.

Et c’est ainsi que je me suis retrouvée à la fin de l’exercice debout devant toute la salle avec le micro dans les mains, pour déclarer que ma grande découverte ( suite à cet exercice ) était de contribuer à changer l’état d’esprit français en commençant par changer mon propre état d’esprit sur la vie.

J’avais le souffle coupé, les bras m’en tombaient. Comment faire pour tout recommencer ? Pourquoi tout recommencer ? Ce fut un tel effort de développer mon activité aux Etats-Unis. Et mon mari et mes enfants, ils ont leur vie ici. Je n’ai pas prévu de déménager ! Et puis, franchement, contribuer à changer l’état d’esprit des Français en me changeant moi-même, franchement  » c’est n’importe quoi « , et puis ce n’est pas un business. Je ne vais jamais réussir à générer des revenus d’un truc aussi dingue. Une toute petite voix dans ma tête me disait :  » Pour qui tu te prends ! « , et surtout  » que vont penser les autres ?  » D’ailleurs au moment où j’écris ces lignes, je suis toujours inquiète de ce que les autres ( y compris vous lecteurs ! ) peuvent penser.

Et pourtant, ce jour où j’ai osé être réceptive à ce qui voulait se révéler à travers moi ( même si ce n’était pas du tout ce que j’avais prévu ) fut le tournant de ma vie. […]

Lire la suite

Un grand merci à une amie. Un grand merci à ma mère aussi. ◕‿◕ Nos enfants…

12

three beautiful red roses with drops isolated on white

sligne.1370
Un grand merci à Elisabeth, amie et auteure du blog « tarot psychologique ⎟  Pour mieux se retrouver » pour son commentaire sous forme de réponse.

Un grand merci également à ma mère, silencieuse sur le blog, mais animée du regard bienveillant de l’expérience.

Khalil Gibran :

« Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même,
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,
Car ils ont leurs propres pensées.
Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,
Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter,
pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux,
mais ne tentez pas de les faire comme vous.
Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier.

Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.
L’Archer voit le but sur le chemin de l’infini, et Il vous tend de Sa puissance
pour que Ses flèches puissent voler vite et loin.
Que votre tension par la main de l’Archer soit pour la joie;
Car de même qu’Il aime la flèche qui vole, Il aime l’arc qui est stable ».

« Epictète m’a appris à lâcher prise » – Par Laurent Gounelle – Mes lectures –

9

Laurent Gounelle s’est replongé dans l’oeuvre du stoïcien et y a puisé des conseils pour vivre dans le monde d’aujourd’hui, « des concepts applicables par chacun dans sa vie ». Une « philosophie du bonheur » qu’il décrypte, pour CLES, en cinq citations.

Cet article propose des extraits de ma lecture de ce jour dans le magazine CLES.

L’écrivain Laurent Gounelle décrypte la pensée du stoïcien Epictète en cinq citations. Une leçon de bonheur.

« Ce ne sont pas les choses qui troublent les hommes, mais les évaluations prononcées sur les choses. »

Notre réaction aux événements est en grande partie guidée par nos filtres, nos croyances, notre ego. Nous interprétons les faits, les étiquetons, leur donnons un sens subjectif. C’est donc souvent notre évaluation qui est responsable de ce que l’on ressent, plus que la chose évaluée. Nous affirmons qu’il ne fait pas beau, alors que la pluie en soi est neutre. Pour Epictète, notre énergie doit être au service de l’élévation de notre raison : si l’on ne peut contrôler les événements, on peut apprendre à choisir notre réaction.[…]

« Ne cherche pas à faire que les événements arrivent comme tu veux, mais veuille les événements comme ils arrivent, et le cours de ta vie sera heureux. »

[…]

« Combien de temps différeras-tu encore de te juger toi-même digne du meilleur, et de ne transgresser en rien ce que décide la raison ? […] Quel maître attends-tu donc encore pour lui confier le soin d’accomplir ta propre correction ? »

[…] Ce que je recherchais avidement à l’extérieur, c’était à l’intérieur de moi-même que je pouvais le trouver. La sagesse devait émerger du tréfonds de mon âme. […]

« Personne d’autre ne te nuira si toi, tu ne le veux pas. On te nuira à partir du moment où tu jugeras que l’on te nuit. »

Nous pouvons, en effet, décider de ne pas nous laisser atteindre par un événement extérieur, et choisir délibérément de conserver notre sérénité. […] Imaginez que vous parveniez à n’être en rien touché par la mauvaise action d’un autre à votre égard, par une injure, une marque de mépris, le jugement d’un collègue ou d’un voisin. Quelle liberté ! Quel bonheur !

« Le maître de chacun est celui qui a pouvoir sur ce que chacun veut ou ne veut pas, pour le lui dispenser ou le lui enlever. Donc : celui qui veut résolument être libre, qu’il ne veuille ni ne fuie rien de ce qui est à la portée d’autres que lui; sinon, de toute nécessité, il sera esclave. »

[…] Ainsi, celui qui brigue des honneurs, ou même simplement l’estime des autres, perd sa liberté au profit de ceux dont dépend son objectif. […]

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’article dans le magazine CLES (TROUVER DU SENS – RETROUVER DU TEMPS) – Février – Mars 2013.

Mère Térésa, Nelson Mandela, William Ernest Henley, Confucius, Dalaï Lama, Bouddha, Théodore de Banville, H. Jackson Brown.

9

La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter. Mère Térésa

Je ne pense jamais au lendemain. Hier est parti, demain n’est pas encore arrivé. Je prends seulement un jour à la fois, je suis trop petite pour penser au lendemain. Mère Térésa

Lire la suite

« Le lâcher prise »… Qu’est-ce que c’est ?

« Le lâcher prise« … C’est sans doute accepter la liberté de l’autre, reconnaître qu’il est l’expression de l’Univers, au même titre que nous.

Au quotidien, c’est vivre pleinement le présent, laisser le passé au passé et agir avec les moyens dont nous disposons pour avancer.