J’ai un grand rêve.

N’avez-vous pas envie d’avoir une belle vie, d’exprimer librement vos passions, de concrétiser ce à quoi vous aspirez le plus intimement ? Et si c’était possible ? Venir nous découvrir sur le site https://www.reveletonpotentielpourtonsucces.com/
et vous inscrire en cliquant sur le lien : http://eepurl.com/bXmS_v vous feront faire un premier pas vers plus de ressources inspirantes qui vous feront vous rapprocher de votre projet de vie.

Merci à tous ! Rejoignez-nous désormais sur « Révèle ton potentiel pour ton succès »

5

merci-retrouvez-moi-sur-reveletonpotentielpourtonsucces

Merci à tous, merci à chacun en particulier pour ces merveilleux échanges que nous avons eus à travers ce blog et même pour ces liens d’amitiés sincères qui ont été tissés par ce médium. Cela m’a enrichie, et je vous remercie.

Désormais, mes publications, nos publications ne se feront plus que sur le site « Révèle ton potentiel pour ton succès« . Nos publications ? Oui, car nous formons une équipe de rédacteurs (Trois pour le moment) qui publiera des articles, apportera régulièrement des conseils, des informations, des clefs, des appuis, des techniques, des méthodes et des témoignages par le biais des différentes rubriques du site. Nos expériences et expertises, nous les mettrons à votre disposition pour vous faire gagner du temps et vous accompagner sur le chemin, à la rencontre de la personne que vous êtes vraiment et qui désormais, balayera les doutes et n’aura plus peur d’être, puis d’agir et sera par conséquent, en capacité d’avoir le succès qu’elle mérite.  Révèle ton potentiel pour ton succès !

j’ai à coeur de créer une communauté de personnes talentueuses, libérées, épanouies, vivant de leurs passions, solidaires et soucieuses du bien-être de chacun. Mon idée et mon souhait sont d’amener l’autre à se libérer, à développer son potentiel, à dépasser ses blocages, pour s’offrir la possibilité de se rapprocher de sa véritable authenticité et vivre une vie harmonieuse, à la hauteur de son potentiel.

J’aimerais donc toucher de plus en plus de personnes et réunir celles qui aimeraient se rallier autour de notre projet, le soutenir. Il est vrai que pour le moment, le site a très peu d’articles… mais il va s’étoffer rapidement au fur et à mesure de nos productions à tous trois et de la vôtre peut-être. Oui, peut-être de la vôtre, car si vous ressentez de l’affinité avec notre vision, notre projet, n’hésitez pas à nous proposer votre collaboration ici : contact

C’est donc avec beaucoup de reconnaissance et de gratitude pour tous ces moments ensemble que je vous invite chaleureusement à nous rejoindre sur « Révèle ton potentiel pour ton succès » et à vous inscrire au site ici : inscription, et non pas par le biais du bouton d’inscription WordPress, qui ne vous ne vous permettra pas d’avoir accès à la lettre d’information, ni aux bonus offerts.

Chaleureusement,

ma-signature

Saint-Sylvestre – 31 décembre 2015

2

C’est le dernier jour de l’année et j’ai envie de partager la méditation du jour. Eileen CADDY, m’a accompagnée durant ces 365 jours et ô combien ces mots furent éclairants et d’un grand secours !

Bon réveillon, bon passage de 2015 à 2016, dans la Paix et l’Harmonie.

sligne.1355

Une fois que tu as fait un pas en avant dans la foi, ne regarde jamais en arrière ni ne commence à regretter ce que tu as laissé derrière toi.

Compte simplement sur le plus merveilleux des avenirs et visualise-le.

Laisse tout l’ancien derrière toi; il est terminé. Sois reconnaissant des leçons que tu as apprises et des expériences que tu as eues, qui t’ont toutes aidé à grandir et t’ont donné une plus grande compréhension, mais n’essaie jamais de t’y accrocher.

Ce qui t’attend est bien, bien plus merveilleux que ce que tu as laissé derrière toi. Si tu as placé ta vie sous Ma « guidance » et Ma conduite directes, comment quoi que ce soit pourrait-il mal se passer ?

C’est lorsque tu as fait un pas en avant et que tu te demandes si tu as bien fait, que tu permets aux doutes et aux peurs d’entrer, que les choses commencent à t’envahir et que tu te trouves courbé sous le poids de ta décision. Par conséquent lâche prise, libère le passé et avance, le cœur empli d’amour et de gratitude.

fotolia_73237536

PILIBO Magazine – Journée de la Femme d’Outre-mer.

12

Créole -  Musique Danse Chant

Le samedi 28 mars 2015, PILIBO mag, www.pilibomag.fr  dirigé par Nicole GIBON, en partenariat avec l’APTOM et sa présidente Micheline Lézin (association du personnel de la poste de France Télecom originaire d’Outre-mer) organisait un évènement faisant écho à la journée internationale de la femme du 8 mars : La journée de la Femme d’Outre-mer.

 Inscrite à cette rencontre par mon amie Mimi, je me suis laissée entraîner gaiement et j’ai eu le bonheur d’assister à des interventions de hautes qualités de la part de femmes et d’hommes de nos îles, que ce soit dans les domaines de la santé, de l’entreprenariat, de la société (combats de femme), de la beauté, de la mode, ou du réseautage.

lunettes soleil

Après un accueil chaleureux de Nicole GIBON et de Micheline Lézin, nous avons eu le plaisir d’écouter : 

  • Sophie Londinière : présidente – fondatrice de “Soyons Black
    • Créatrice de collants dont les teints sont adaptés aux peaux des femmes noires ou métisses.
  • Sandy : 
    • Coach minceur et distributrice des gaines minceur Ardyss.
  • Patrice Longfort : président-directeur général de l’entreprise – DOLTIME PRESTIGE OUTRE-MER –
    • Patrice Longfort nous a relaté son parcours atypique d’entrepreneur  parti de « rien »,  jusqu’à celui de président-directeur général de l’entreprise « DOLTIME PRESTIGE OUTRE-MER » : un service de «voiture avec chauffeur + hébergement», pour les personnes originaires d’Outre-mer qui viennent à Paris et en Île-de-France pour de courts et moyens séjours.
    • Reportage sur un chef d’entreprise : Patrice Longfort
  • Marie-Pierre Saget-Jolivière : avocate “www.saget-joliviere.fr”
    • Maître Saget-Jolivière dont le cabinet intervient dans de nombreux domaines du droit a spécialement fait le déplacement la veille depuis la Guadeloupe, afin de participer à la journée de la Femme d’Outre-mer.
  • Odile Chevalier : du Groupe La Poste, participante du « Rallye des gazelles »
    • Un rallye qui rassemble chaque année, plus de 300 femmes de 18 à 65 ans et plus de 30 nationalités différentes dans le désert Marocain.
  • Muriel Ameller : militante féministe, co-fondatrice de l’association “Culture Egalité
    • Engagée dans les droits des femmes, Muriel Ameller  a abordé avec lucidité et humour l’hyper sexualisation sociale de la femme.
  • Claudia Lollia : experte en relooking, productrice et consultante en image pour athlètes, professionnels, particuliers et personnalités – Claudia Lollia –
    • Claudia Lollia se propose de « vous sublimer et non de vous transformer ».
  • Shellbè : spécialiste de l’attaché de foulard – Shellbè
    • Shellbè nous a fait une démonstration très réussie de l’attaché de foulard avec deux femmes choisies dans le public. Bravo !
  • Patricia Paisant : experte en nutrition et phytothérapie “Laboratoire LERECA
    • Le laboratoire LERECA est spécialisé dans la fabrication et la commercialisation de compléments alimentaires naturels. Patricia Paisant a évoqué la question de l’équilibre acido basique.
  • Marie Antoinette Séjean : nutritionniste et présidente de l’association Nutricréole.
    • Le docteur Marie Antoinette Séjean a évoqué entre autres, la question des liquides  dans notre alimentation. Mention spéciale pour le docteur Séjean pour son énergie et son humour qui a provoqué de nombreux éclats de rire dans l’assistance !
  • Murielle : coiffeur styliste visagiste – esthétique-massage “solivanshair”
    • Salon parisien Styliste visagiste -tous types de cheveux- situé au 111, boulevard Saint-Michel.
  •  Aline Tacite du salon Boucles d’Ebène www.salon-be.com
    • Symbole de l’éthique au naturel, BOUCLES D’EBENE est une association dédiée à la communauté afro-caribéenne. Le salon se tiendra les 30, 31 mai et 1er juin 2015. 

Merci à tous les intervenants. Merci pour leurs beaux messages : la femme antillaise est belle, drôle, forte et créative. Aux Antilles, la figure féminine est considérée comme un poto mitan, c’est à dire qu’elle constitue la poutre-maîtresse de la famille, de la société.  En réalité elle ne détient pas le pouvoir, elle est souvent obligée de faire face. Osons employer notre plein potentiel pour être, nous exprimer et créer ! Ne nous limitons pas, ne laissons pas nos croyances ou les éventuels préjugés nous enfermer dans une vision réductrice. Cultivons le bonheur et n’oublions pas de réseauter !

COUV-51

Tyrian Metaltail Hummingbird in Ecuador (White background)

Lire la suite

Notre peur la plus profonde… Marianne Williamson.

18

bright flash

« Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur,

Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.

C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nous nous posons la question… Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ?

En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ? Vous êtes un enfant de Dieu.

Vous restreindre, vivre petit, ne rend pas service au monde.

L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres.

Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous.

Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus, elle est en chacun de nous,

Et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.

En nous libérant de notre propre peur, notre puissance libère automatiquement les autres. »

Lire la suite

Game of Thrones

Game of Thrones !

Si vous êtes comme moi et que vos proches et amis ont ouvert de grands yeux ébahis et vous ont presque reniée lorsque vous avez demandé :

« Qu’est-ce que c’est Game of Thrones ? »

alors, cet extrait du premier épisode de la saison une est pour vous .

Âme sensible, s’abstenir !

Citation.

 

Lire la suite

Aller de l’avant : sortir de sa zone de confort

2

Citation.

3d road

Au gré de ma réflexion sur la nécessité de faire preuve d’audace (Audace : un ingrédient requis ?), j’ai découvert une pépite sur le Net. Cette vidéo “Osez rêver et dépasser sa zone de confort” est l’oeuvre de INKNOWATION (http://inknowation.com/en/). Plus qu’une pépite, une mine d’or !

Voici sa transcription en français :

Voici votre chemin de vie.

A cet instant, vous êtes dans le présent, vous avez laissez votre passé derrière vous et votre futur vous attend.
Si vous vous demandez comment vous envisagez votre avenir, vous aurez facilement tendance à répondre :
“Je ne sais pas, je n’en ai aucune idée. Mais je sais ce que je ne veux pas qu’il advienne”.
Vous saurez généralement ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas dans votre présent.
Si vous pensez à cela, vous réaliserez aussi ce que vous avez aimé et détesté par le passé.
Mais il est plus probable que les incertitudes, sur ce que vous voulez pour votre avenir, persistent.

Généralement, on nous apprend dès notre plus jeune âge, toutes sortes de connaissances.
Mais on ne nous apprend pas à nous faire confiance et à croire en nous-mêmes.

La confiance en soi, est une idée claire de ce que vous voulez et qui peut être perçu par beaucoup, comme de l’arrogance. “Fils, ce que tu dois faire, c’est travailler dur, faire des sacrifices et accepter ton destin. La rêverie est une perte de temps !”.

Il y aura toujours quelqu’un pour vous rappelez que ça ressemble à l’histoire de laitière et du pot au lait. Cette fable composée par La Fontaine, invitant à ne pas prendre ses rêves pour la réalité.
C’est dommage, car c’est le meilleur moyen d’atteindre vos objectifs, c’est de rêver de ce que vous voulez, de mettre une date d’expiration à ce rêve et ensuite de travailler pour le réaliser. Vous pouvez très bien le faire à l’avenir. Tout dépend de ce en quoi vous croyez.
La première chose que vous devez faire, c’est d’être conscients de quelques concepts simples. Comprenez-les et mettez-les en oeuvre.

Commençons par le concept de zone de confort. C’est la zone métaphorique dans laquelle vous êtes, quand vous évoluez dans un environnement que vous contrôlez. Dans cette zone, les choses vous sont familières et confortables, avec leurs agréments ou leurs désagréments.
Par exemple : être coincé chaque jour dans les embouteillages appartient à votre zone de confort. Parce que cela vous est familier. Votre patron râlant au bureau doit faire partie de votre zone de confort. Parce que vous connaissez ça. S’amuser ou se disputer avec votre partenaire fait partie de votre zone de confort. Parce que c’est une situation connue. Vos habitudes, vos routines, vos compétences, vos connaissances, vos attitudes et comportements, font également partie de votre zone de confort.

Autour de votre zone de confort, se trouve votre zone d’apprentissage. C’est la zone que vous laissez pour aller élargir votre vision du monde. Vous le faites avec tout. En apprenant de nouvelles langues, en voyageant dans des pays inconnus, en ayant de nouvelles expériences, en enrichissant votre point de vue, en apprenant à connaître d’autres cultures ou en rencontrant de nouvelles relations. C’est là que nous observons, expérimentons, comparons, apprenons, aimons, profitons de la vie…
Il y a des personnes passionnées par ça et elles explorent régulièrement leur zone d’apprentissage. Pour d’autres, cependant, c’est une chose effrayante. Ainsi, pour l’éviter, il reste uniquement dans leur zone de confort. Ils considèrent qu’en sortir est dangeureux.

Au-delà de votre zone d’apprentissage, se trouve ce que nous appelons la zone de panique, ou zone d’inexpérience. Les personnes ne voulant pas se déplacer dans cette zone, sont généralement celles qui ne sortent jamais de leur zone de confort. Elles soutiennent que c’est là que les problèmes peuvent arriver. Cela revient à considérer la pointe du Finistère comme le bout du monde. Ne sortez pas, ce serait épouvantable. Et si quelque chose tournait mal… Très bien, mais s’il arrivait quelque chose de bien ? C’est la réponse de ceux qui pensent qu’en réalité, ce domaine est magique et que des choses merveilleuses peuvent vous arriver. Des choses que vous ne connaissez pas, parce que vous n’aviez jamais été jusque là. C’est la zone des grands défis.

Certaines personnes craignent qu’en allant explorer la zone magique, il ne pourront pas revenir en arrière et que leur zone de confort pourrait disparaître. Ceci est faux. C’est au contraire, le meilleur moyen d’étendre votre zone de confort et vos apprentissages. Le changement ne signifie pas perdre ce que vous avez. Le changement, c’est en réalité le développement. Ceci s’apparente à la peur de l’inconnu, mais c’est en réalité la peur de perdre ce que vous avez ou pire encore, la perdre votre identité et de ne plus vous sentir vous-même. Ensuite, vous devez considérer la tension émotionnelle et la tension créative. Elles agissent comme deux forces opposées. La tension émotionnelle vous tire vers votre zone de confort, tandis que la tension créative vous pousse vers l’extérieur. Pour pouvoir aller de l’avant, votre motivation doit l’emporter sur vos émotions limitantes.

Lire la suite

Audace : un ingrédient requis ?

4

Citation.

Poltronne ou audacieuse ? Je m’interroge sur l’impact de l’audace dans nos vies. Est-ce le gage d’un avenir exaltant ou d’une prise de risque inconsidérée ?

Mais qu’est-ce l’audace ? Que signifie faire preuve d’audace ?

Le dictionnaire “Larousse” définit le mot ainsi :

  • Hardiesse qui ne connaît ni obstacle ni limite ; courage : Manquer d’audace.
  • Péjoratif. Attitude de quelqu’un qui méprise les limites imposées par les convenances ; impertinence, insolence : Avoir l’audace d’interrompre quelqu’un.
  • Acte qui viole les convenances, les règles : Audaces de style.

Ma réflexion s’articule autour d’une attitude courageuse, créatrice d’opportunités et non d’un quelconque comportement discourtois.

Un zeste, beaucoup d’audace.

L’audace et un minimum de discernement détiennent le pouvoir extraordinaire de transformer l’avenir.

Le courage d’oser offre un champ des possibilités accrues et conduit à :

  • entreprendre, agir
  • procéder à des choix éventuellement risqués pour atteindre l’objectif
  • provoquer des circonstances opportunes
  • assurer la progression de son projet
  • surmonter les difficultés
  • aller à la rencontre des autres
  • envisager de nouvelles perspectives
  • découvrir de nouveaux horizons
  • élargir sa vision du monde
  • acquérir de nouvelles connaissances et compétences
  • se développer

L’audace exige de sortir de sa zone de confort pour s’exposer au danger. Cependant, le courage libère une puissante énergie créatrice, génératrice d’actions et d’interactions.

Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie. (Goethe).

Peu d’épices pour moi.

Le manque d’audace porte à rejeter toute initiative et bride l’imagination. Ne pas dépasser ses peurs mène à :

  • l’immobilisme, à la paralysie
  • refuser le changement
  • réduire son champ des possibles
  • la stagnation et à l’échec de son entreprise
  • une piètre estime de soi
  • un repli sur soi
  • une vie morne, sans éclat
  • la négation de son avenir

La peur limitante constitue un frein au rayonnement, à l’expression des talents.

Le succès fut toujours un enfant de l’audace. (Prosper Crébillon)

En ce qui me concerne, ma vie a toujours été plus excitante lorsque j’ai fait preuve d’audace. Dès que j’ai stoppé le flot des nombreuses questions paralysantes, dès que j’ai choisi de tenter l’aventure, je suis allée de l’avant. J’ai noué d’autres relations, saisi des opportunités professionnelles. Quelquefois, ces changements ont été plus compliqués que prévus, mais ils m’ont obligée à m’adapter et à évoluer.

Laisser le temps s’égrener passivement est d’une telle tristesse ! Il faut avoir l’audace d’oser vivre et de se dévoiler.

L’audace, c’est aussi s’estimer capable de réaliser ses rêves, d’entreprendre, de contourner les obstacles, de trouver des solutions aux problèmes, de faire preuve d’aplomb et de créativité.

Alors, un peu plus d’audace dans votre recette ?

Ma signature

 

 

S’ouvrir aux possibilités.

10

Extrait du livre de Christine Lewicki, Wake up !

“Christine Lewicki, est une coach en entreprise certifiée, auteur du Bestseller “J’Arrête de Râler!” publié en plusieurs langues, Conférencière et Facilitatrice de Groupe MasterMind en France et aux Etats-Unis. La passion de Christine est d’aider les gens ordinaires à puiser dans leur zone de génie  pour se créer des vies {extra}ordinaires, une action imparfaite à la fois.  Tous les mois, elle publie un E-zine et partage avec ses lecteurs, ses meilleurs conseils, outils et source d’inspiration. Pour vous abonner, visitez le site ChristineLewicki.com.

Le « possible » existe quand on fait le vide de nos limites et de nos a priori. C’est un peu comme si vous enleviez tous les meubles dans votre salon. Une fois que la pièce est vide, tout devient possible. Vous pouvez désormais transformer votre salon en chambre, en salle de danse, en patinoire, en atelier de peinture. La limite de ce que vous pouvez faire de cette pièce est dans votre imagination. Dans la vie, c’est pareil, on peut faire le vide et accéder à l’infini des « possibles ».

[…]

Témoignage de Christine :

Je m’étais inscrite à un séminaire de coaching pour entrepreneurs afin de développer mon activité professionnelle. lors de ces trois jours de séminaire, nous avons eu la chance de suivre un atelier avec Tim Kelly, intervenant brillant qui aide les stagiaires à trouver leur vocation.  Il est l’auteur du livre True purpose : 12 stratégies for discovering the difference you are meant to make […]

[…] Á cette époque, je venais de passer quatre années de galère à développer mon cabinet de coaching. O Coaching Inc., aux Etats-Unis. J’avais passé un temps fou à bâtir mon nouveau site Internet, à rédiger mes articles sur mon blog et à structurer mon offre et mes programmes ( tout en anglais ). J’avais essayé, raté, recommencé, douté. Je m’étais longtemps comparée aux autres ( et sentie moins bien qu’eux ). Pendant longtemps, je m’étais sentie petite, nulle et insignifiante. J’avais passé plusieurs années à tourner en rond, mais à la date de ce séminaire, cela faisait environ dix-huit mois que mon cabinet de coaching prenait enfin forme, que je développais une réelle clientèle et que je  générais enfin des revenus décents.

J’accompagnais ( et je le fais toujours ) des experts à s’affirmer à travers toute une série de programmes individuels et de groupes. Ma clientèle était locale et je commençais à être connue sur le marché californien.  Mon mari travaillait aussi d’arrache-pied pour développer son activité aux États-Unis et, après plusieurs années de galères, nous étions enfin en train de récolter les fruits de notre travail. Nous commencions tout juste à sortir la tête de l’eau. Tout commençait à rouler et je m’étais inscrite à ce séminaire pour aller plus loin et pousser le développement de mon activité.

Ce jour là, je me retrouvais donc seule sur ma chaise au milieu d’une salle de cent cinquante personnes. Tim nous demandait de suivre les étapes d’un exercice pour nous aider à connecter notre entreprise avec notre vocation ( purpose en anglais ). Je trouvais l’idée de donner plus de sens et de profondeur à mon business très intéressante, alors je notais mes réponses aux questions de Tim Kelly au fur et à mesure dans mon carnet. Alors que l’exercice avançait, j’ai commencé à sentir une grosse boule dans mon ventre. Au fur et à mesure de ses questions, je me retrouvais à écrire des choses sur mon carnet qui n’allaient pas du tout dans le sens que j’avais prévu et qui, même, chamboulaient tous mes plans. Toutes mes réponses semblaient m’indiquer que ma vocation était de travailler avec la France. A priori l’idée n’était pas forcément mauvaise mais, moi, cela ne me convenait pas du tout. J’avais passé tellement de temps à développer mon activité aux États-Unis, je commençais tout juste à en profiter, je me versais enfin un salaire. J’avais passé tellement de temps à tourner en rond, il n’était pas question que je recommence tout. Personne ne me connaissait en France, je n’avais pas de site Internet français, je n’avais rien à proposer aux Français. Il faudrait tout recommencer à zéro, il n’en était pas question.

Alors que l’exercice continuait, je me retrouvais à résister et j’essayais d’orienter mes réponses pour qu’elles prennent le sens que je voulais. Le sens qui me semblait être le bon sens pour moi et ma famille. Et pourtant, alors que je résistais, je commençais à comprendre que si je voulais faire cet exercice jusqu’au bout, je devais baisser ma garde et laisser tomber mes barrières. Je devais en profiter pour oser explorer ce qui était en moi et qui demandait à être révélé.

Et c’est ainsi que je me suis retrouvée à la fin de l’exercice debout devant toute la salle avec le micro dans les mains, pour déclarer que ma grande découverte ( suite à cet exercice ) était de contribuer à changer l’état d’esprit français en commençant par changer mon propre état d’esprit sur la vie.

J’avais le souffle coupé, les bras m’en tombaient. Comment faire pour tout recommencer ? Pourquoi tout recommencer ? Ce fut un tel effort de développer mon activité aux Etats-Unis. Et mon mari et mes enfants, ils ont leur vie ici. Je n’ai pas prévu de déménager ! Et puis, franchement, contribuer à changer l’état d’esprit des Français en me changeant moi-même, franchement  » c’est n’importe quoi « , et puis ce n’est pas un business. Je ne vais jamais réussir à générer des revenus d’un truc aussi dingue. Une toute petite voix dans ma tête me disait :  » Pour qui tu te prends ! « , et surtout  » que vont penser les autres ?  » D’ailleurs au moment où j’écris ces lignes, je suis toujours inquiète de ce que les autres ( y compris vous lecteurs ! ) peuvent penser.

Et pourtant, ce jour où j’ai osé être réceptive à ce qui voulait se révéler à travers moi ( même si ce n’était pas du tout ce que j’avais prévu ) fut le tournant de ma vie. […]

Lire la suite