Merci à tous ! Rejoignez-nous désormais sur « Révèle ton potentiel pour ton succès »

5

merci-retrouvez-moi-sur-reveletonpotentielpourtonsucces

Merci à tous, merci à chacun en particulier pour ces merveilleux échanges que nous avons eus à travers ce blog et même pour ces liens d’amitiés sincères qui ont été tissés par ce médium. Cela m’a enrichie, et je vous remercie.

Désormais, mes publications, nos publications ne se feront plus que sur le site « Révèle ton potentiel pour ton succès« . Nos publications ? Oui, car nous formons une équipe de rédacteurs (Trois pour le moment) qui publiera des articles, apportera régulièrement des conseils, des informations, des clefs, des appuis, des techniques, des méthodes et des témoignages par le biais des différentes rubriques du site. Nos expériences et expertises, nous les mettrons à votre disposition pour vous faire gagner du temps et vous accompagner sur le chemin, à la rencontre de la personne que vous êtes vraiment et qui désormais, balayera les doutes et n’aura plus peur d’être, puis d’agir et sera par conséquent, en capacité d’avoir le succès qu’elle mérite.  Révèle ton potentiel pour ton succès !

j’ai à coeur de créer une communauté de personnes talentueuses, libérées, épanouies, vivant de leurs passions, solidaires et soucieuses du bien-être de chacun. Mon idée et mon souhait sont d’amener l’autre à se libérer, à développer son potentiel, à dépasser ses blocages, pour s’offrir la possibilité de se rapprocher de sa véritable authenticité et vivre une vie harmonieuse, à la hauteur de son potentiel.

J’aimerais donc toucher de plus en plus de personnes et réunir celles qui aimeraient se rallier autour de notre projet, le soutenir. Il est vrai que pour le moment, le site a très peu d’articles… mais il va s’étoffer rapidement au fur et à mesure de nos productions à tous trois et de la vôtre peut-être. Oui, peut-être de la vôtre, car si vous ressentez de l’affinité avec notre vision, notre projet, n’hésitez pas à nous proposer votre collaboration ici : contact

C’est donc avec beaucoup de reconnaissance et de gratitude pour tous ces moments ensemble que je vous invite chaleureusement à nous rejoindre sur « Révèle ton potentiel pour ton succès » et à vous inscrire au site ici : inscription, et non pas par le biais du bouton d’inscription WordPress, qui ne vous ne vous permettra pas d’avoir accès à la lettre d’information, ni aux bonus offerts.

Chaleureusement,

ma-signature

Saint-Sylvestre – 31 décembre 2015

2

C’est le dernier jour de l’année et j’ai envie de partager la méditation du jour. Eileen CADDY, m’a accompagnée durant ces 365 jours et ô combien ces mots furent éclairants et d’un grand secours !

Bon réveillon, bon passage de 2015 à 2016, dans la Paix et l’Harmonie.

sligne.1355

Une fois que tu as fait un pas en avant dans la foi, ne regarde jamais en arrière ni ne commence à regretter ce que tu as laissé derrière toi.

Compte simplement sur le plus merveilleux des avenirs et visualise-le.

Laisse tout l’ancien derrière toi; il est terminé. Sois reconnaissant des leçons que tu as apprises et des expériences que tu as eues, qui t’ont toutes aidé à grandir et t’ont donné une plus grande compréhension, mais n’essaie jamais de t’y accrocher.

Ce qui t’attend est bien, bien plus merveilleux que ce que tu as laissé derrière toi. Si tu as placé ta vie sous Ma « guidance » et Ma conduite directes, comment quoi que ce soit pourrait-il mal se passer ?

C’est lorsque tu as fait un pas en avant et que tu te demandes si tu as bien fait, que tu permets aux doutes et aux peurs d’entrer, que les choses commencent à t’envahir et que tu te trouves courbé sous le poids de ta décision. Par conséquent lâche prise, libère le passé et avance, le cœur empli d’amour et de gratitude.

fotolia_73237536

La petite voix…

5

shell

Je fais du rangement et je m’apprête à jeter l’inutile. Je tombe sur « la petite voix » et je me rends compte que la première page a été arrachée et je me dis : « bon pour la poubelle ! »
Avant de procéder à un lancer vers la corbeille, je choisis de lire ce que Eileen CADDY a écrit dans son livre « la petite voix » pour le 19 janvier…

Tu ne peux espérer croître spirituellement à moins d’être préparé à changer.
Ces changements peuvent survenir petit à petit pour commencer, mais, plus tu avances dans le nouveau, plus ils deviendront importants et toucheront à ta vie toute entière. Parfois il faut un bouleversement total pour amener une façon de vivre entièrement nouvelle. Mais c’est stupéfiant comme tu peux t’habituer rapidement au changement tant que tu as du courage et la conviction que c’est pour un mieux. Que la perfection soit toujours ton but. Continuer à t’étirer. Cherche à atteindre ce qui est apparemment impossible. Continue à grandir en sagesse et compréhension, et ne soit jamais, à aucun moment, satisfait de rester statique. Il y a toujours quelque chose de plus à apprendre. Il y a toujours quelque chose de nouveau et de merveilleux à découvrir dans cette vie, alors élargis ta conscience et ton imagination pour lui faire de la place. Reste ouvert et réceptif afin de ne rien manquer.

Je garde donc mon livre et je continue à m’étirer…

Lire la suite

Aller de l’avant : sortir de sa zone de confort

2

Citation.

3d road

Au gré de ma réflexion sur la nécessité de faire preuve d’audace (Audace : un ingrédient requis ?), j’ai découvert une pépite sur le Net. Cette vidéo “Osez rêver et dépasser sa zone de confort” est l’oeuvre de INKNOWATION (http://inknowation.com/en/). Plus qu’une pépite, une mine d’or !

Voici sa transcription en français :

Voici votre chemin de vie.

A cet instant, vous êtes dans le présent, vous avez laissez votre passé derrière vous et votre futur vous attend.
Si vous vous demandez comment vous envisagez votre avenir, vous aurez facilement tendance à répondre :
“Je ne sais pas, je n’en ai aucune idée. Mais je sais ce que je ne veux pas qu’il advienne”.
Vous saurez généralement ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas dans votre présent.
Si vous pensez à cela, vous réaliserez aussi ce que vous avez aimé et détesté par le passé.
Mais il est plus probable que les incertitudes, sur ce que vous voulez pour votre avenir, persistent.

Généralement, on nous apprend dès notre plus jeune âge, toutes sortes de connaissances.
Mais on ne nous apprend pas à nous faire confiance et à croire en nous-mêmes.

La confiance en soi, est une idée claire de ce que vous voulez et qui peut être perçu par beaucoup, comme de l’arrogance. “Fils, ce que tu dois faire, c’est travailler dur, faire des sacrifices et accepter ton destin. La rêverie est une perte de temps !”.

Il y aura toujours quelqu’un pour vous rappelez que ça ressemble à l’histoire de laitière et du pot au lait. Cette fable composée par La Fontaine, invitant à ne pas prendre ses rêves pour la réalité.
C’est dommage, car c’est le meilleur moyen d’atteindre vos objectifs, c’est de rêver de ce que vous voulez, de mettre une date d’expiration à ce rêve et ensuite de travailler pour le réaliser. Vous pouvez très bien le faire à l’avenir. Tout dépend de ce en quoi vous croyez.
La première chose que vous devez faire, c’est d’être conscients de quelques concepts simples. Comprenez-les et mettez-les en oeuvre.

Commençons par le concept de zone de confort. C’est la zone métaphorique dans laquelle vous êtes, quand vous évoluez dans un environnement que vous contrôlez. Dans cette zone, les choses vous sont familières et confortables, avec leurs agréments ou leurs désagréments.
Par exemple : être coincé chaque jour dans les embouteillages appartient à votre zone de confort. Parce que cela vous est familier. Votre patron râlant au bureau doit faire partie de votre zone de confort. Parce que vous connaissez ça. S’amuser ou se disputer avec votre partenaire fait partie de votre zone de confort. Parce que c’est une situation connue. Vos habitudes, vos routines, vos compétences, vos connaissances, vos attitudes et comportements, font également partie de votre zone de confort.

Autour de votre zone de confort, se trouve votre zone d’apprentissage. C’est la zone que vous laissez pour aller élargir votre vision du monde. Vous le faites avec tout. En apprenant de nouvelles langues, en voyageant dans des pays inconnus, en ayant de nouvelles expériences, en enrichissant votre point de vue, en apprenant à connaître d’autres cultures ou en rencontrant de nouvelles relations. C’est là que nous observons, expérimentons, comparons, apprenons, aimons, profitons de la vie…
Il y a des personnes passionnées par ça et elles explorent régulièrement leur zone d’apprentissage. Pour d’autres, cependant, c’est une chose effrayante. Ainsi, pour l’éviter, il reste uniquement dans leur zone de confort. Ils considèrent qu’en sortir est dangeureux.

Au-delà de votre zone d’apprentissage, se trouve ce que nous appelons la zone de panique, ou zone d’inexpérience. Les personnes ne voulant pas se déplacer dans cette zone, sont généralement celles qui ne sortent jamais de leur zone de confort. Elles soutiennent que c’est là que les problèmes peuvent arriver. Cela revient à considérer la pointe du Finistère comme le bout du monde. Ne sortez pas, ce serait épouvantable. Et si quelque chose tournait mal… Très bien, mais s’il arrivait quelque chose de bien ? C’est la réponse de ceux qui pensent qu’en réalité, ce domaine est magique et que des choses merveilleuses peuvent vous arriver. Des choses que vous ne connaissez pas, parce que vous n’aviez jamais été jusque là. C’est la zone des grands défis.

Certaines personnes craignent qu’en allant explorer la zone magique, il ne pourront pas revenir en arrière et que leur zone de confort pourrait disparaître. Ceci est faux. C’est au contraire, le meilleur moyen d’étendre votre zone de confort et vos apprentissages. Le changement ne signifie pas perdre ce que vous avez. Le changement, c’est en réalité le développement. Ceci s’apparente à la peur de l’inconnu, mais c’est en réalité la peur de perdre ce que vous avez ou pire encore, la perdre votre identité et de ne plus vous sentir vous-même. Ensuite, vous devez considérer la tension émotionnelle et la tension créative. Elles agissent comme deux forces opposées. La tension émotionnelle vous tire vers votre zone de confort, tandis que la tension créative vous pousse vers l’extérieur. Pour pouvoir aller de l’avant, votre motivation doit l’emporter sur vos émotions limitantes.

Lire la suite

S’ouvrir aux possibilités.

10

Extrait du livre de Christine Lewicki, Wake up !

“Christine Lewicki, est une coach en entreprise certifiée, auteur du Bestseller “J’Arrête de Râler!” publié en plusieurs langues, Conférencière et Facilitatrice de Groupe MasterMind en France et aux Etats-Unis. La passion de Christine est d’aider les gens ordinaires à puiser dans leur zone de génie  pour se créer des vies {extra}ordinaires, une action imparfaite à la fois.  Tous les mois, elle publie un E-zine et partage avec ses lecteurs, ses meilleurs conseils, outils et source d’inspiration. Pour vous abonner, visitez le site ChristineLewicki.com.

Le « possible » existe quand on fait le vide de nos limites et de nos a priori. C’est un peu comme si vous enleviez tous les meubles dans votre salon. Une fois que la pièce est vide, tout devient possible. Vous pouvez désormais transformer votre salon en chambre, en salle de danse, en patinoire, en atelier de peinture. La limite de ce que vous pouvez faire de cette pièce est dans votre imagination. Dans la vie, c’est pareil, on peut faire le vide et accéder à l’infini des « possibles ».

[…]

Témoignage de Christine :

Je m’étais inscrite à un séminaire de coaching pour entrepreneurs afin de développer mon activité professionnelle. lors de ces trois jours de séminaire, nous avons eu la chance de suivre un atelier avec Tim Kelly, intervenant brillant qui aide les stagiaires à trouver leur vocation.  Il est l’auteur du livre True purpose : 12 stratégies for discovering the difference you are meant to make […]

[…] Á cette époque, je venais de passer quatre années de galère à développer mon cabinet de coaching. O Coaching Inc., aux Etats-Unis. J’avais passé un temps fou à bâtir mon nouveau site Internet, à rédiger mes articles sur mon blog et à structurer mon offre et mes programmes ( tout en anglais ). J’avais essayé, raté, recommencé, douté. Je m’étais longtemps comparée aux autres ( et sentie moins bien qu’eux ). Pendant longtemps, je m’étais sentie petite, nulle et insignifiante. J’avais passé plusieurs années à tourner en rond, mais à la date de ce séminaire, cela faisait environ dix-huit mois que mon cabinet de coaching prenait enfin forme, que je développais une réelle clientèle et que je  générais enfin des revenus décents.

J’accompagnais ( et je le fais toujours ) des experts à s’affirmer à travers toute une série de programmes individuels et de groupes. Ma clientèle était locale et je commençais à être connue sur le marché californien.  Mon mari travaillait aussi d’arrache-pied pour développer son activité aux États-Unis et, après plusieurs années de galères, nous étions enfin en train de récolter les fruits de notre travail. Nous commencions tout juste à sortir la tête de l’eau. Tout commençait à rouler et je m’étais inscrite à ce séminaire pour aller plus loin et pousser le développement de mon activité.

Ce jour là, je me retrouvais donc seule sur ma chaise au milieu d’une salle de cent cinquante personnes. Tim nous demandait de suivre les étapes d’un exercice pour nous aider à connecter notre entreprise avec notre vocation ( purpose en anglais ). Je trouvais l’idée de donner plus de sens et de profondeur à mon business très intéressante, alors je notais mes réponses aux questions de Tim Kelly au fur et à mesure dans mon carnet. Alors que l’exercice avançait, j’ai commencé à sentir une grosse boule dans mon ventre. Au fur et à mesure de ses questions, je me retrouvais à écrire des choses sur mon carnet qui n’allaient pas du tout dans le sens que j’avais prévu et qui, même, chamboulaient tous mes plans. Toutes mes réponses semblaient m’indiquer que ma vocation était de travailler avec la France. A priori l’idée n’était pas forcément mauvaise mais, moi, cela ne me convenait pas du tout. J’avais passé tellement de temps à développer mon activité aux États-Unis, je commençais tout juste à en profiter, je me versais enfin un salaire. J’avais passé tellement de temps à tourner en rond, il n’était pas question que je recommence tout. Personne ne me connaissait en France, je n’avais pas de site Internet français, je n’avais rien à proposer aux Français. Il faudrait tout recommencer à zéro, il n’en était pas question.

Alors que l’exercice continuait, je me retrouvais à résister et j’essayais d’orienter mes réponses pour qu’elles prennent le sens que je voulais. Le sens qui me semblait être le bon sens pour moi et ma famille. Et pourtant, alors que je résistais, je commençais à comprendre que si je voulais faire cet exercice jusqu’au bout, je devais baisser ma garde et laisser tomber mes barrières. Je devais en profiter pour oser explorer ce qui était en moi et qui demandait à être révélé.

Et c’est ainsi que je me suis retrouvée à la fin de l’exercice debout devant toute la salle avec le micro dans les mains, pour déclarer que ma grande découverte ( suite à cet exercice ) était de contribuer à changer l’état d’esprit français en commençant par changer mon propre état d’esprit sur la vie.

J’avais le souffle coupé, les bras m’en tombaient. Comment faire pour tout recommencer ? Pourquoi tout recommencer ? Ce fut un tel effort de développer mon activité aux Etats-Unis. Et mon mari et mes enfants, ils ont leur vie ici. Je n’ai pas prévu de déménager ! Et puis, franchement, contribuer à changer l’état d’esprit des Français en me changeant moi-même, franchement  » c’est n’importe quoi « , et puis ce n’est pas un business. Je ne vais jamais réussir à générer des revenus d’un truc aussi dingue. Une toute petite voix dans ma tête me disait :  » Pour qui tu te prends ! « , et surtout  » que vont penser les autres ?  » D’ailleurs au moment où j’écris ces lignes, je suis toujours inquiète de ce que les autres ( y compris vous lecteurs ! ) peuvent penser.

Et pourtant, ce jour où j’ai osé être réceptive à ce qui voulait se révéler à travers moi ( même si ce n’était pas du tout ce que j’avais prévu ) fut le tournant de ma vie. […]

Lire la suite

Comment tenir ses bonnes résolutions – Anthony Robbins.

3

Dans cette vidéo, Anthony Robbins parle :

  • De reprendre le contrôle de votre vie
  • D’avoir une vision de ce que vous voulez réellement
  • D’avoir une vision excitante qui vous tire vers l’avant
  • D’être et de rester concentré sur l’objectif
  • D’augmenter vos standards, car ceux sont eux qui déterminent ce que vous vivez
  • D’adopter des rituels qui constituent vos actions pour atteindre l’objectif
  • Rappelle que la souffrance temporaire de la discipline est préférable à la souffrance des regrets…

La puissance de l’autosuggestion.

6

Méthode Coué

La Méthode Coué est le résultat des observations, des analyses et déductions du pharmacien et psychologue français Emile Coué (1857-1926). Elle repose sur la suggestion et l’auto-hypnose. Il s’agit d’une technique qui permet d’avoir recours à l’inconscience par des suggestions dans le but d’amener l’individu sur la voie de la guérison.

Selon Emile Coué, toute idée inscrite dans notre esprit tend à se réaliser dans la mesure du possible.

« Si étant malade, nous nous imaginons que la guérison va se produire, celle-ci se produira si elle est possible. Si elle ne l’est pas, nous obtiendrons le maximum d’améliorations qu’il est possible d’obtenir»

Toujours selon Emile Coué, l’imagination est une force bien plus puissante que la volonté et c’est elle qui détermine en grande partie nos actes. C’est donc dans ce conteste que l’autosuggestion intervient. Solliciter notre inconscient à bon escient par des messages précis et positifs est une ressource naturelle d’une force considérable pour améliorer nos conditions physique, morale et pour atteindre nos objectifs. Mais pour qu’elle soit efficace, nous devons y croire. Il nous faut imaginer la situation dans le temps présent, la suggérer à notre imagination-inconscience et l’ancrer dans nos croyances.

En 1926, Emile Coué décrivait sa méthode dans son ouvrage intitulé «La Maîtrise de soi-même par l’autosuggestion consciente»

Méthode_Coué

En voici quelques extraits :

« Mesdames et Messieurs,
La suggestion ou plutôt l’autosuggestion est un sujet tout à fait nouveau, en même temps qu’il est aussi vieux que le monde.
Il est nouveau en ce sens que, jusqu’à présent, il a été mal étudié et, par conséquent, mal connu ; il est ancien parce qu’il date de l’apparition de l’homme sur la terre. En effet, l’autosuggestion est un instrument que nous possédons en naissant et cet instrument, ou mieux cette force, est doué d’une puissance inouïe, incalculable, qui, suivant les circonstances, produit les meilleurs ou les plus mauvais effets. La connaissance de cette force est utile à chacun de nous, mais elle est plus particulièrement indispensable aux médecins, aux magistrats, aux avocats, aux éducateurs de la jeunesse.
Lorsqu’on sait la mettre en pratique d’une façon consciente, on évite d’abord de provoquer chez les autres des autosuggestions mauvaises dont les conséquences peuvent être désastreuses, et ensuite l’on en provoque consciemment de bonnes qui ramènent la santé physique chez les malades, la santé morale chez les névrosés, les dévoyés, victimes inconscientes d’autosuggestions antérieures, et aiguillent dans la bonne voie des esprits qui avaient tendance à s’engager dans la mauvaise. »

De ses observations, Emile Coué a déduit quatre grands principes qui pourraient être résumés en une phrase : L’imagination surclasse la volonté.

Lire la suite

Changer c’est douloureux mais… nécessaire.

5

Changer c’est douloureux, mais indispensable si l’on souhaite progresser et se défaire des mauvaises habitudes qui nous empêchent d’atteindre nos objectifs.

Il est important de faire preuve d’humilité et de lucidité face à nos faiblesses. Savoir écouter, observer les méthodes de ceux qui réussissent plus facilement, c’est mettre son orgueil de côté et manifester une d’ouverture d’esprit, une capacité et une volonté d’aller de l’avant.

Il ne s’agit pas de se dévaloriser, de perdre l’estime de soi, mais bien d’acquérir les compétences nécessaires, de découvrir les procédés efficaces qui nous permettront d’avoir confiance en nous et de réaliser nos projets.

Intégrer la nécessité de modifier nos comportements, nos méthodes, c’est consentir à acquérir une nouvelle discipline et ce n’est pas chose aisée.

Cette démarche est souvent violente, car nos habitudes sont tenaces. Nous sommes obligés de lutter pour aller à l’encontre de nos anciennes conduites. Nous devons faire appel à notre courage et persévérer, persévérer.

Ce n’est pas la chance notre meilleur allié. Nos atouts, ce sont les changements que nous consentons à entreprendre pour atteindre nos buts.