Ne perdons pas notre humilité!

Retrouvez-moi, retrouvez-nous désormais sur le site « Révèle ton potentiel pour ton succès »: http://www.reveletonpotentielpourtonsucces.com/. Nous y partageons un éventail d’articles plus large que la quête du bonheur. Venez nous découvrir 🙂 et vous inscrire ici: http://eepurl.com/bXmS_v pour ne rien manquer des ressources que nous mettrons à votre disposition. Vous pourrez également prendre connaissance de la ligne éditoriale  du site ici: http://www.reveletonpotentielpourtonsucces.com/programmes/ligne-editoriale/
Au plaisir de continuer l’aventure ensemble et de vous retrouver sur Révèle ton potentiel pour ton succès.

Yveline et l’équipe de Révèle ton potentiel pour ton succès.

***

Vidéo inspirante pour nous rendre plus humbles! Merci de partager via ma page Facebook professionnelle et n’hésitez pas à m’inviter sur la votre! 🙂
Cliquez ici pour recevoir les prochaines vidéos et citations inspirantes de « Révèle ton potentiel pour ton succès! » : http://eepurl.com/bXmS_v
L’humilité consiste aussi à reconnaître que n’importe quelle créature dans l’Univers est susceptible de nous enseigner ce que nous ignorons.

Révèle ton potentiel pour ton succès – Univers – Humilité

Les formations Weelearn.

11

« L’éducation ne se borne pas à l’enfance et à l’adolescence. L’enseignement ne se limite pas à l’école. Toute la vie, notre milieu est notre éducation, et un éducateur à la fois sévère et dangereux. »
Paul Valéry

Gedankenaustausch, Teamarbeit

J’ai été contactée il y a quelques semaines par le responsable éditorial de Weelearn qui souhaitait me faire découvrir leur site qui propose des vidéos de formation sur les thèmes du bien-être, de l’éducation, du développement personnel et du management. Il désirait également me soumettre une offre de partenariat-afflilation.

D’ordinaire, je ne suis pas particulièrement favorable à cette sorte d’association, car j’estime qu’il faut croire en ce que l’on défend.

Donc, je ne réponds pas tout de suite (par défaut de temps aussi) et mène ma petite enquête, avant de réagir favorablement à la proposition, car je découvre alors un site sérieux, avec un professionnalisme certain.

Comme proposé, il m’autorise à accéder à quelques formations de mon choix pour me faire une idée. J’ai envie d’en tester un large échantillon et ne suis pas raisonnable;  j’en demande six :

  • Écrivez votre scénario gagnant,
  • Osez la confiance,
  • Les blessures de l’âme, l’alimentation et les problèmes physiques,
  • Comprendre le couple pour vivre heureux… à 2,
  • Comment garder la forme !
  • Pour en finir avec la jalousie.

Finalement, j’accède aux deux premières :

  • Écrivez votre scénario gagnant de Christel PETITCOLLIN,
  • Osez la confiance ! de Malek A. BOUKERCHI.

Et là, waouh !!!!

Ecrivez votre scénario gagnant

L’ambition de la première vidéo « Écrivez votre scénario gagnant » est de nous offrir des clés afin de comprendre les mécanismes qui dans l’enfance ont déterminé certains de nos blocages ou ont été à l’origine de nos décisions prises à un jeune âge.

À écouter Mme PETITCOLLIN, je me dis : « J’ai fait toutes ces erreurs avec mes enfants et mes parents les ont faites avec moi. C’était perdu d’avance ! » Mais, je continue à écouter, je suis captivée. J’en prends plein « le cerveau. » Les analyses, les informations fournies par Mme PETITCOLLIN, les exemples dont elle étaye ses propos me provoquent des sentiments contrastés : ébahie par la qualité de la formation et de sa prestation, la justesse et le bon sens de ses propos et… quelque peu dépitée en me disant : « Si j’avais eu conscience de tout cela… »

Mais si elle décrit les schémas qui ont nous ont conduit à brider notre confiance, notre créativité, notre liberté ou celles de nos enfants, elle nous fournit par ses explications une compréhension claire qui par la conscience, nous permet de nous libérer et d’enfin pouvoir écrire notre scénario gagnant.

Osez la confiance !

La deuxième formation « Osez la confiance ! » La confiance en soi ? Non. Sujet plus ardu pour certaines personnes comme moi… la confiance envers les autres.

Là, j’écoute… je suis un peu dubitative, puisque j’éprouve quelques difficultés… comme bon nombre d’entre nous, je suppose. Et petit à petit, M. Malek A. BOUKERCHI finit par me convaincre de la nécessité d’établir des rapports de confiance et en particulier dans le monde du travail. Son érudition me confirme l’absence d’amateurisme. Voici ce qu’il nous propose :

  •  Apprendre à construire des relations de confiance, à la maison comme au travail,
  • Découvrir que la capacité à vivre ensemble en société se retrouve dans le domaine de l’entreprise,
  • Apprendre à sortir des relations de méfiance pour retrouver des relations de confiance,
  • Découvrir que pour faire confiance aux autres, il est nécessaire d’avoir au préalable confiance en soi,
  • Appréhender cette notion de confiance au travers des contes et histoires,
  • Découvrir que la capacité à considérer l’autre et à le mettre dans une spirale positive génère de la confiance en soi,
  • Comprendre mieux les mécanismes de la confiance,
  • D’être ainsi en mesure de pouvoir « lâcher prise » de façon graduelle,
  • D’avoir de plus en plus confiance en nous,
  • Découvrir les enjeux fondamentaux de toute relation humaine,
  • « Après le verbe aimer, les verbes aider et faire confiance sont les plus beaux de la langue française. » Marc Twain.

En conclusion, des thèmes variés abordés par des professionnels et des formations pour une somme modique de moins de 20 €.

J’ai donc beaucoup de plaisir à écrire ces quelques lignes (même si j’ai mis un peu de temps / clin d’oeil) et à en faire la promotion. J’invite tous ceux qui ont le souhait de mieux comprendre, d’accéder à l’information, à découvrir les formations Weelearn. En achetant une formation par le biais de mon blog, vous bénéficierez d’une réduction de 10% (en indiquant le code ARJALI), mais en toute honnêteté que ce soit en cliquant sur mon lien (Weelearn) ou sur un autre, allez-y, vous ne serez pas déçus.

ma-signature

logo

Lire la suite

Comment tenir ses bonnes résolutions – Anthony Robbins.

3

Dans cette vidéo, Anthony Robbins parle :

  • De reprendre le contrôle de votre vie
  • D’avoir une vision de ce que vous voulez réellement
  • D’avoir une vision excitante qui vous tire vers l’avant
  • D’être et de rester concentré sur l’objectif
  • D’augmenter vos standards, car ceux sont eux qui déterminent ce que vous vivez
  • D’adopter des rituels qui constituent vos actions pour atteindre l’objectif
  • Rappelle que la souffrance temporaire de la discipline est préférable à la souffrance des regrets…

Vouloir mais… avoir conscience des contours et des exigences de l’entreprise.

4

Vouloir-ygb

XXIX

1. Dans toute affaire, examine bien les antécédents et les conséquents, et alors entreprends. Sinon, tu seras d’abord plein de feu, parce que tu n’as pas réfléchi à l’enchaînement des choses ; et plus tard, quand quelques difficultés se produiront, tu renonceras honteusement.

2. Tu veux être vainqueur aux jeux olympiques ? Et moi aussi, de par les dieux ; car c’est une belle chose. Mais examine bien les antécédents et les conséquents, et alors entreprends. Il faut obéir à une discipline, manger de force, t’abstenir de gâteau, faire des exercices forcés, à des heures réglées, par le chaud, par le froid, ne boire ni eau fraîche ni vin indifféremment, en un mot, te mettre entre les mains du dresseur comme entre celles d’un médecin ; puis, dans l’arène, il faut creuser des fosses, quelquefois se démettre un bras, se donner une entorse, avaler force poussière, quelquefois être fouetté, et avec tout cela être vaincu.

3. Quand tu auras bien pesé tout cela, si tu persistes, fais-toi athlète. Sinon, tu seras comme les petits enfants qui jouent tantôt au lutteur, tantôt au gladiateur, qui tantôt sonnent de la trompette, tantôt déclament ; de même, tu seras tantôt athlète, tantôt gladiateur, puis rhéteur, ensuite philosophe, et jamais rien du fond de l’âme ; tu imiteras comme un singe tout ce que tu verras faire, et chaque chose te plaira à son tour. C’est qu’avant d’entreprendre tu n’as pas bien examiné, retourné la chose sous toutes ses faces ; tu vas au hasard et sans désirer vivement.

4. C’est ainsi que certaines gens pour avoir vu un philosophe, pour avoir entendu parler comme parle Euphrate (et pourtant qui peut parler comme Euphrate ? ), veulent aussi être philosophes.

5. Mais, pauvre homme, examine d’abord ce que c’est que d’être philosophe ; ensuite étudie ta propre nature, pour voir si tu es de force. Tu veux être pentathle ou lutteur ? Considère tes bras, tes cuisses, examine tes reins. L’un est doué pour une chose, l’autre pour une autre.

6. Crois-tu qu’en te faisant philosophe tu peux manger et boire de la même manière, avoir les mêmes désirs, les mêmes aversions ? Il faut veiller, peiner, te séparer des tiens, t’exposer au mépris d’un petit esclave, aux risées des passants, avoir le dessous partout, en honneurs, en dignités, devant les juges, enfin en toute chose.

7. Pèse bien tout cela. Maintenant si tu tiens à avoir en échange l’impassibilité, la liberté, le calme, c’est bien ; sinon, retire-toi. Ne fais pas comme les enfants ; ne sois pas maintenant philosophe, ensuite percepteur, puis rhéteur, puis procurateur de César. Tout cela ne saurait s’accorder. Il faut que tu sois un, ou vertueux ou vicieux ; il faut cultiver ou ton âme ou les choses du dehors, l’appliquer ou aux choses intérieures ou aux choses extérieures, c’est-à-dire, rester ou philosophe ou non-philosophe.

Extrait du manuel d’Épictète.

La loi de l’attraction.

5

Au regard de l’article « Le cerveau humain : fonctionnement » et notamment de l’expérience du marshmallow, la loi de l’attraction pourrait être envisagée sous l’angle de la science et du mode de fonctionnement de notre cerveau.

Mais qu’est-ce que l’expérience du marshmallow ?

Un enfant est isolé dans une pièce. On lui donne un marshmallow et on lui dit que l’on va faire un tour et que l’on reviendra. S’il n’a pas mangé son marshmallow, il aura alors le droit d’en avoir un second. L’enfant aura t-il assez de patience et de volonté pour ne pas succomber à la tentation ? Difficile…

L’expérience menée avec plusieurs petits montre qu’ils utilisent toute sorte de stratagèmes pour ne pas céder à la tentation, mais qu’au final aucun n’y parvient et pour cause ! Notre cerveau n’est pas programmé pour résister !

L’unique manière d’y parvenir est de focaliser son attention sur autre chose. De là à penser que les techniques de visualisation qui ne sont que des méthodes de focalisation de l’attention peuvent nous aider à réaliser nos projets, il n’y a qu’un pas, ou quelques associations d’idées…

En effet, conditionner volontairement notre cerveau par la visualisation de nos objectifs pourraient conduire ce dernier à créer de manière inconsciente les circonstances favorables à la réalisation de ceux-ci. Ce serait là une explication au phénomène que nous connaissons de manière empirique.

Le cerveau humain : fonctionnement.

6

Cette semaine, j’ai suivi une formation de deux jours relative à la gestion de son temps avec efficacité proposée par AFCOS Consultants.

En tout début d’intervention, la formatrice a évoqué rapidement le fonctionnement du cerveau, nous indiquant que la fonction première de ce dernier était d’être économe. Si l’on souhaitait gérer efficacement son temps, il était impératif de se fixer un délai pour accomplir nos tâches, faute de quoi notre cerveau qui fonctionne par association d’idées nous conduirait à étaler la réalisation de nos tâches dans l’espace temps.

Pas très claire cette notion d’économie du cerveau !

Intriguée par les mécanismes du cerveau, j’ai recherché sur Internet des références au « cerveau économe » sans grand succès à l’issue de la première journée de formation, puis interrogé à nouveau notre formatrice le lendemain sur le sujet…

Mes investigations du weekend ont été plus fructueuses et je crois que la connaissance de notre mode de fonctionnement peut nous aider à agir plus efficacement pour mener à bien nos projets.

Aussi, je vous propose de découvrir, pour ceux qui ne les ont pas déjà visionnées, deux vidéos diffusées sur Arte. En réalité, il s’agit d’une seule et même vidéo, la première n’étant qu’un extrait de la seconde.

En l’état actuel des connaissances et des découvertes qui ne cessent d’évoluer, il en ressort que :

  • Le cerveau prend la voie la plus rapide et que cela fonctionne bien. Cette voie est celle de notre inconscience. Ainsi, il y économie de dépense d’énergie (j’ai enfin ma réponse !)
  • Notre conscience est limitée au cortex cérébral, une fine couche stratifiée qui englobe le reste du cerveau comme un bonnet de bain; en quelques fraction de seconde, près de 15 Milliards de neurones du cortex peuvent former de nouvelles connections. Mais il faut savoir que le feu d’artifice de nos pensées conscientes entraînent une dépense d’énergie supérieure à celles occasionnée par les muscles d’un sportif de haut niveau. Aussi notre cerveau essaie t-il toujours de s’en sortir sans notre conscience.
  • Pour réussir, plutôt que d’utiliser la volonté, la résistance aux tentations, il vaut mieux focaliser son attention sur l’objectif.
  • Seule la réflexion consciente nous fatigue, fatigue notre cerveau. C’est la raison pour laquelle notre inconscient assure le plus gros du travail.
  • La créativité est un acte de rébellion. Il faut être subversif pour briser les règles et aller contre les conventions.
  • Nos modèles inconscients peuvent nous rendre aveugles à toute nouvelle idée, etc.

La seconde vidéo qui certes est un peu longue mais tellement instructive, permet d’affiner un peu plus notre compréhension.

Lire la suite